• film1.gif

    Film d'un disque de Searl en vol réalisé à partir de 5 photos.

    photovol1.jpg

    photovol2.jpg

    Disque de Searl en vol

    ezekiel1.jpg

    igvplan.jpg

    Plans réalisés par des équipes de réplicateurs du disque de Searl dans les années 70. ( le vaisseau Ezekiel source web inconnue)

    Vous trouverez ci dessous deux vues en coupe d'un disque de Searl. Ces vues permettent de comprendre comment le générateur peut être utilisé dans un but propulsif . La cabine qui abrite les passagers et les les organes de commande se trouve au centre du générateur. La cabine est de ce fait au centre des différents champs générés par le générateur.

     

    disque1.jpg
    Vue transparante du disque de Searl

    On reconnait sans peine le générateur avec ces 3 séries d'anneaux et les séries d'aimants. Des pointes sont disposées sur le pourtour du disque Elles permettent de diffuser les ions produits par le générateur par effet de pointe Ces pics permettent ainsi une meilleure ionisation autour de la coque de la nef. Par cette voie, l'air est rendu conducteur d'électricité autour du vaisseau.

     

    dsksearl2.jpg
    La structure interne d'un disque de Searl ( source ESJ n°12 traduction moumra)

    La coque de la nef est composé d' un sandwich de fibre de verre ( diélectrique) et d'alluminium ( conducteur ) . Cette coque a probablement un effet capacitif ... Comme on peut le voir sur le schéma ci dessous, les 3 anneaux de confinement du générateur sont connectés électriquement à la coque externe de la nef. Il est probable que ces points de jonction permettent à une partie de l'énergie produite de s'écouler au travers de la coque Si la coque est un condensateur, elle agit alors comme une zone de stockage de l'énergie électrique produite par le SEG géant.

     

    diskcoupe11.jpg
    Vue en coupe d'un disque de Searl ( source ESJ n°12 traduction moumra)

    On peut aussi constater que les anneaux de confinement et les rouleaux ne sont pas en contact. Cela permet d'atteindre de très hautes vitesses de rotation des rouleaux sans aucune friction. Il n'y a donc pas d'énergie perdue par frictions mécaniques. Le rapport de la taille du diamètre et de la hauteur d'un rouleau aimanté et de 1:4 à 1:6 Un rouleau aimanté est composé d'un empilement de plusieurs aimants composites dont la structure interne a été décrite plus haut. C'est l'aimantation mutuelle des petits aimants entre eux qui permet la constitution d'un empilement. De plus un champ magnétique serait placé perpendiculairement à la périphérie du disque de façon à capturer les charges négatives dans cette région en les piégeants dans une sorte de mouvement de vortex.

    photoproto4.jpg

    viellephoto12.jpg

    Photos d'époque de réplicateurs du disque de Searl au travail ( années 70 ). A droite ces différentes photos montrent l'etat d'avancement du montage de la structure de bois d'un disque de Searl ( source web inconnue)

    Dans les années 70 quelques équipes ont assemblé des disques de Searl de grande taille .

    Voici quelques photos d'époque pour la bonne bouche ...

    photoproto11.jpg

    photoproto5.jpg

     

    viellephoto13.jpg
    Pose de travail sur une structure de bois d'un disque de Searl ( source web inconnue)

    strucutrebois14.jpg

     

    photoproto2.jpg
    Un autre type de structure en bois d'un disque de Searl ( source web inconnue)

     

    protophoto22.jpg
    Pose de travail sur une structure de bois d'un disque de Searl ( source web inconnue)

    protophoto24.jpg

    structurebois15.jpg

    Pose de travail sur une structure de bois d'un disque de Searl ( source web inconnue)


    votre commentaire
  •  
     
       
     
     

    Accueil

    Intro

    Le génrérateur et le disque de Searl ...

    Sources

     

    Le principe du générateur ...

     

     

    Vous trouverez dans les lignes suivantes quelques informations sur le principe de fonctionnement du générateur qui utilise des aimants permants composite.

     

    gener3.jpg

     

    En 1946 Searl découvre que si l'on soumet, lors de sa fabrication, un aimant permanent a un champ électromagnétique alternatif de 1 a 3 Mhz de quelques mA qui et lui même superposé a une tension continue, il aquiére alors des propriétées étonnantes.

     

    sinus4.jpg

     

    Searl a utilisé cette technique pour influancer 2 aimants en forme de beignets et 1 aimant cylindrique en forme de barre. Searl mis alors au point le petit jeux d'aimants suivant qui sert de concept de base pour le fonctionnement de son générateur.

    Il place les aimants dans la configuration suivante ( fig 3 )

     

    aimants02.jpg

     

    Si l'on déplace l'aimant A vers le haut ( fig 4.1 ) jusqu'a le faire passer au dessus du haut de la barre aimantée ( fig 4.2 ), il accélére alors trés rapidement en passant de l'autre coté de la barre . En faisant cela le petit aimant à poussé l'aimant B qui passe alors lui aussi de l'autre coté de la barre ( fig 4.3 ). L'aimant B tente de monter jusqu'au somment de la barre aimanté mais finit par revenir au centre de la barre ( fig 4.4). Les deux aimants sont en quelque sorte synchrone Les aimants A et B finissent par trouver un point d'équilibre ( fig 4.5 ).

    Searl a eu ensuite l'idée de remplacer la barre aimantée par un aimant annulaire en forme de beignet ( fig 5 ). Il siffisait alors de placer les autres petits aimants sur le pourtour du beignet . Si un des petits aimants et mis en mouvement par une force extérieure, il repousse alors, son voisin selon le même principe que décrit ci dessus.

     

    aimants03.jpg

     

    On obtient alors un effet qui se propage d'un aimant l'un à l'autre et finalement tous les petits aimants ce mettent en mouvement autour de l'aimant central. Searl à aussi découvert qu'il fallait un nombre minimum d'aimants satellites pour le processus se manifeste.

    Lorsque le phénomene se produit, les aimants se mettent en mouvement spontanément et prennent de la vitesse jusqu'a ce qu'un point d'équilibre arrive . Searl à aussi découvert que lorsque ce dispositif fonctionne, il produit des éffets éléctrostatiques dans la direction radiale du SEG et qui prend éffet entre le beignet et les aimants satellite.

    Une tension positive apparait sur l'aimant stationnaire et les aimants satellites sont chargés négativement. Il apparait aussi que la distance qui existe entre les aimants satellites est crée par les interactions des différent aimants entre eux et par la force centrifuge qu'ils aquiérent. Cet effet empéche tout contacts et friction entre les aimants satellites et l'anneau.

    Si l'on ajoute une structure en forme de C comportant des éléctroaimants de ce dispositif on peut alors recolter de l'éléctricité. ( fig 7 )

     

    fig75.jpg

     

    Cela forme donc la base d'un petit générateur , le SEG est né !!!

    Voici une version plus élaborée basée sur ce principe. Le générateur est composé de 3 anneaux et de 3 jeux de d'aimants de forme cylindrique.

     

    gene3gbig6.jpg

    plangene7.jpg

     

    -

     

     

    Dans ce modéle il y a 13 aimants dans la premiere boucle centrale, 23 dans la boucle intermédiare et 33 dans la dernière.

     

    trajetpoint8.jpg

    ciclk2.jpg

     

    Voici le trajet d'un point P situé sur un aimant qui tournerait autour de l' anneau central du générateur.

     

     

    La progression du nombre d'aimants est de ce type X1 , X2=X1 +10, X3=X2+10. D'aprés les dire de Searl cette progression est importante ainsi que les proportions et le poids de tous les éléments doit être respectée pour que le générateur fonctionne ( the square law ).

     

     

    geneseg3.jpg
    Cette photo montre la premiere partie d'un générateur de Searl répliqué par un inconnu

     

    Les aimants et les boucles sont fabriqués par un assemblage en sandwich de 4 matériaux différents :

    pour un aimant en forme de cilyndre, la composition est la suivante

    - le coeur est un aimant permant composite - un diélectrique l'entoure - une couche d'acier ceinture le diélectrique - un métal amagnétique ( Al,Cu ou Ti ) entoure le tout .

     

     

    geneseg2.jpg
    Voici un aimant de type Searl. ( source web inconnue)

     

    Pour une boucle de confinement le sandwich est fait dans l'autre sens

    - un métal amagnétique ( Al,Cu ou Ti ) - de l'acier - un diélectrique composite - un aimant permant composite

     

     

    ( source ESJ n°12 traduction moumra)
    aimants1.jpg
    Cette planche montre comment sont associées deux séries de boucles/aimants du générateur Searl.

    Cette combinaison d'éléments produirait une séparation des charges électriques dans le dispositif. La surface externe de l'aimant deviendrait négative tandis que le centre serait positif. Des pôles magnétiques multiples sont imprimés sur les anneaux et les rouleaux pour former les roulements magnétiques sans friction. Ceux-ci arrangent également la charge statique dans les faisceaux d'opposition de charge qui font tourner les rouleaux autour de la circonférence de l'anneau.

     

    fonction1.jpg
    Voici le rôle de chacun des éléments

     

    La différence de potentiel pourrait alors atteindre plusieurs millions de volts lorsque le générateur fonctionne a plein régime. La structure du SEG utilise de nombreux générateurs homopolaires ( les rollers aimentés ) qui stockent l'energie magnétique et produisent des courants induits.

    La couche diélectrique permet de stocker l'energie produite et de transporter les charges électrostatiques. Un des secrets du générateur résiderait dans le choix de l'utilisation de différents matériaux pour constituer les aimants composites. L'utilisation d'un élément rare tel le neodymium aurait été utilisé pour réaliser les aimants composites .

     

     

    im5.jpg
    Voici l'analyse spectrale d'un aimant fabriqué par Searl

     

    On pourra voir que les éléments suivants ont été mélangés pour réaliser cet aimant composite.

    - Al = Aluminium - Si = Silicon - S =Sulphur - Ti =Titanium - Nd = Neodymium - Fe = Iron

    Vous trouverez ci dessous la procédure technique utilisée pour "couler" fabriquer les aimants composites de type Searl. Le mélange est injecté dans la chambre spéciale ci dessous. Il existe des pré-requis de pression, chaleur et temps de confinement pour réaliser les aimants composites.

    Pression 200-400 bars Température 150 a 200 °C Temps de confinement > a 20 minutes

     

     

    im8.jpg
    Chambre de composition des aimants.

     

    Aprés avoir fabriqué les aimants, il faudra leurs faire subir une traitement particulier qui est une magnétisation commutée. Pour ce faire, on utilisera deux sources de tensions différentes qui alimentent des bobines d'induction.

    Les deux selfs entourent le substra à traiter. Il y a une source de tension continue et une source de tension alternative. Ces sources n'alimentent pas les selfs en permanence mais de façon commutée par le bias de deux interupteurs synchronisés. Les bobines d'inductions sont constituées d'à peut prés 200 tours d'un gros fil de cuivre isolé pour la bobine dédiée à la tension alternative et de 5 à 10 tours pour la bobine dédiée à la tension continue.

     

     

    im9.jpg
    Des selfs sont utilisées pour magnétiser le substrat

     

    La "self continu" entoure en premier le substra à magnétiser, la "self alternative" entoure la "self continu"

    Searl utilisait les valeurs suivantes pour alimenter les bobines d'induction. valeurs de tensions, courants Courant continu = 150 à 180 A Courant alternatif ? F = 1 - 3 Mhz Générateurs utilisés par Searl Source continue = Westinghouse 415 V, 3 phases redréssée Source alternative = Géné Marconi TF 867 0,4 µ V - 4 V Z=75 ohm o/p de 2 à 4 V

     

     

    godin01.jpg
    Le petit générateur de Godin et de Rochtcchin.

     

     
    ========= ========= =========
     
     
    OVNI007 a été crée le 20 novembre 2005 avec la collaboration pour la rédaction de
     mm, le roi de la terre, de Jérôme Gorriz, et bien sûr des Gens de Tous Nos Groupes.
     
    Membres officiels que les renseignements généraux ou agences secrètes ou gens d'autres Mondes peuvent consulter:
    Monsieur Jérôme Gorriz
    Monsieur Sébastien Tellerain
     
    Des membres connaissant personnellement des gens d'autres Mondes préfèrent pour l'instant rester dans l'anonymat, et l'identité de ces membres ne sera donc pas divulguée, tout comme nous ne dévoilerons pas nos sources de nos "informations- scoop" sans l'accord de ces sources . Pas la peine d'essayer. Notre protection, c'est la Paix pour l'Humanité, et vous devenez bien sûr qui aussi.
     
    Plusieurs groupes et plusieurs milliers de personnes sont actuellement impliquées directement ou indirectement à Notre Site, et ceux pour la plupart étant dits des "Extraterrestres".
     
    ou


    Le copyright de certains documents est quelques fois un peu touché, mais LA BONNE NOUVELLE doit se savoir par tous les moyens pacifiques au nom de toute l'Humanité, et surtout au  nom de tous les Etres de l'Univers.
    Un mot important: PARTAGEONS !
     
    OVNI007: Le Site de tous les Etres.
    Le Site de Tous Les Mondes.
    La Fin du Secret.
    La Fin du Complot.
    Saint Thomas c'est fini !
    "Extraterrestres" Officialisez-vous !
    Les Industriels commercialisez dès maintenant les énergies propres !
    Faites comme MINATO, le premier industriel Japonais au Monde à vendre un ventilateur à énergie libre en supermarché !
    Pensez aussi à la Machine Z.

     


    The
    New Searl Effect Generator
    A part of the Poynting Flow Thruster project
    By Jean-Louis Naudin/Dave Squires
    created on September 28th, 1999 - JLN Labs - Last update September 28th, 1999


    Proposed New SEG Type Design

    This design is based on the ExBxS relationship where the Poynting S-vector imbalance causes and sustains the motion of the rollers.
    It is an extension of Jean-Louis Naudin's PFT MK2 high voltage capacitive electrostatic motor.

    Instead of the center ring rotating the rollers move around the ring using the same S-vector force. The B-field comes from the magnets. The E-field comes from the pre-stressed and precharged dielectric (electret). A slight movement of the rollers should get them moving and accelerating. No special magnetic patterns are required if the ExBxS vector relationship is valid as proven by the PFT MK2 motor.

    This has not been built and tested yet. It is only a design proposal based on current findings and experiments done by Jean-Louis Naudin.

    Dave Squires - 9-27-99

    See also :


    Email : JNaudin509@aol.com or Dave Squires


    Return to theAdvanced Propulsions Researchespage

     


    1 commentaire
  •  

    La photo ci-dessous, prise à Fort Bliss montre "l'arrivée" des ingénieurs et savants Allemands aux États Unis

     

     

     

    Quand on consulte les archives des documents déclassifiés des "Agences" américaines, il apparaît clairement qu'un grand nombre de témoignages civils ou militaires font allusion à des engins mis au point en Allemagne durant la seconde guerre mondiale, ayant la forme, soit de disque, soit d'aile volante ou d'engin ressemblant à ceux aperçus par Kenneth Arnold en 1947.

     

    Cinq ingénieurs allemands parmi d'autres, ont travaillé sur ces projets secrets : Schauberger, Miethe, Habermohl, Schrieiver et bien entendu Von braun spécialiste des fusées.

     

    Tous ces engins ou leurs prototypes auraient été détruits avant l'arrivée des Russes et des Américains, mais  il est acquis maintenant qu'ils servirent de monnaie d'échange par leurs concepteurs. Les américains ramenèrent aux États Unis certains de ces appareils, ainsi que leurs ingénieurs (Projet "Paperclip").

     

     

    Il est certain que pendant les essais réalisés sur les bases secrètes américaines, ces engins ont du être pris par de nombreux témoins, pour des appareils pour le moins "non conventionnels", ce qui ne remet pas en cause les observations des "vrais" OVNIs, les performances de ces derniers surclassant largement les "soucoupes allemandes" et les Horten.

     

     

    En mars 1950, le journal allemand "Der Spiegel" édite un article ainsi qu'une esquisse de l'engin étudié par l'ingénieur Schriever qui était parait-il, totalement opérationnel.

     

    Les Russes ne furent pas en reste. C'est ce que cette photo semble suggérer, si elle est authentique....A moins que l'engin crashé ne soit pas Allemand.....

     

    Ce dont nous sommes certains, c'est que des appareils de type HORTEN furent opérationnels, puis rapatriés aux ÉTATS UNIS et sans aucun doute en URSS, et sont maintenant en train de rouiller dans des hangars.

     

     

     

    Il existe même des maquettes en matière plastique pour les collectionneurs

     

    Les engins aperçus en 1947 par Kenneth Arnold seraient-ils des HORTEN ?

    Une petite ressemblance tout de même.

     

     

     

    Mais il existe quand même un problème et qui est de taille:

    Comment les ingénieurs allemands, il y a plus de soixante ans, arrivèrent-ils avec les moyens de leur époque, à créer ces formes et ces designs, bien en avance sur le temps; formes et designs qui devinrent ceux du B2 américain ??

    L'histoire selon laquelle un crash serait arrivé dans les années 1940 se vérifierait-il ? ainsi qu'un transfert de technologie en Europe ?

    La Vérité est sans doute ailleurs......

     

     

     

    L'autre problème, si transfert de technologie il y a, c'est la source d'énergie. Les Américains ont révélé il y a quelques années, avoir étudié un projet: Le "Aircraft Nuclear Propulsion Program" (1946-1961) où un bombardier B36, connu sous le sigle NB-36H fut transformé pour transporter un réacteur nucléaire opérationnel. Mais que n'ont-ils pas révélé ?

    Ceci est une autre histoire.....

     

     

     

    source: http://photovni.free.fr/soucoupe%203e%20reich/soucoupes_3reich.htm


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique